Le Projet Marmotte Alpine

Bienvenue au sein du Projet Marmotte Alpine

Cindy Canale

Post-doctorante 2013-2016

Post-doctorante 2013-2016

Post-doctor

Post-doctorante 2013-2016

Post-doctorante 2013-2016

Post-doctorante 2013-2016

Mes thématiques de recherches englobent différents domaines tels que l’écophysiologie, la biologie évolutive, la dynamique des populations, l’immuno-écologie, la biologie de la reproduction et l’écologie comportementale. Mon profil de recherche pluri-disciplinaire me permet de répondre à différentes problématiques soulevées en physiologie de la conservation.

Conservation physiology may be defined as the application of physiological theory, approaches and tools to elucidate and address conservation problems with the aim to provide a mechanistic understanding of how environmental disturbances and threatening processes impact physiological responses and thereby ecological function, population persistence, and species survival.” Seebacher & Franklin 2012

Projets

Comprendre et prédire l’impact des changements climatiques sur la biodiversité représente un véritable défi scientifique et un enjeu majeur tant économique que sociétal. L’objectif scientifique de notre projet est de développer une approche intégrée et mécanistique afin de comprendre les causes et les conséquences des changements climatiques sur la marmotte alpine. Ce projet est novateur et unique car il est l’une des premières études à regrouper au sein d’un même projet les mécanismes physiologiques, démographiques, et évolutifs et à les intégrer au sein d’un modèle mathématique afin de prédire à quoi ressembleront les écosystèmes alpins dans 20-30 ans, et ainsi d’orienter les modes de gestion actuels vers des objectifs souhaitables.

projet

Financements

2013-2014 Bourse Marie-Curie, Intra-European Fellowship for Career Development (programme « People » du 7e PCRD)

Publications

Canale C.I., Ozgul A., Allaine D., Cohas A. (2016) Differential plasticity of size and mass to environmental change in a hibernating mammal. Global Change Biology, 22: 3286-303. pdf