Le Projet Marmotte Alpine

Bienvenue au sein du Projet Marmotte Alpine

Chercheurs

A Cohas
Dr Aurélie Cohas est Maître de Conférences au Laboratoire Biométrie et Biologie Évolutive de l’Université Claude Bernard Lyon 1. Aurélie s’intéresse principalement à l’écologie comportementale des mammifères sociaux, avec pour objectif de comprendre comment le comportement des animaux peut influencer leurs performances, telles que la survie et le succès reproducteur.

site internet

D Allainé
Prof. Dominique Allainé est professeur au Laboratoire Biométrie et Biologie Évolutive de l’Université Claude Bernard Lyon 1. Son domaine de recherche est l’écologie évolutive et l’écologie comportementale en particulier. Dominique s’intéresse aux causes évolutives des comportements sociaux et de choix du partenaire notamment.

site internet

C Bonenfant
Dr. Christophe Bonenfant est chargé de recherche au CNRS et travaille pour le Laboratoire Biométrie et Biologie Évolutive de l’Université Claude Bernard Lyon 1. Les recherches de Christophe se concentrent sur l’écologie des populations et l’évolution des traits d’histoire de vie des mammifères herbivores. Il a été particulièrement intéressé par les effets de la sélection sexuelle sur la dynamique des populations et sur les traits d’histoire de vie. Il accorde une attention particulière à l’application de ses résultats à la gestion de la faune sauvage, principalement  des ongulés et ce grâce à une collaboration étroite avec les gestionnaires de l’ONCFS.

site internet

ReyB

Dr. Benjamin Rey est ingénieur au CNRS et travaille pour le Laboratoire Biométrie et Biologie Évolutive de l’Université Claude Bernard Lyon 1. Benjamin est un éco-physiologiste qui allie des approches de terrain et des approches en laboratoire. Ses intérêts de recherche portent sur les adaptations métaboliques et mitochondriales développées par les endothermes et les ectothermes en réponse au stress environnementaux (exposition au froid, tolérance au gèle, hypoxie, jeûne alimentaire) et au stress associé aux contraintes sociales et à la compétition interspécifique. Ses travaux portent également sur physiologie du stress oxydatif, analysant la balance entre molécules pro-oxydatives et les défenses antioxydantes chez plusieurs modèles animaux. Il est impliqué dans le projet marmotte depuis 2012.

website