Le Projet Marmotte Alpine

Bienvenue au sein du Projet Marmotte Alpine

Masters

Elsa Maisonnette

photoÉtudiante en 2ème année du master Écologie, Evolution et Génomique à l’université Lyon 1, je travaille sur le coût de l’aide chez la marmotte Alpine (Marmota marmota). J’étudie en particulier le stress oxydatif chez les auxilliaires (helpers) de cette espèce et pour cela, j’analyse les données récoltées dans la population de la réserve de la Grande Sassière. Le stress oxydatif est considéré comme un médiateur des compromis entre les différents traits d’histoire de vie, mais il a été très peu étudié en termes de coût de l’aide chez les oiseaux et les mammifères. Par conséquent, le but de ce projet est de mieux comprendre l’évolution de la coopération dans les sociétés animales. En savoir plus

Benoît Chamiot-Clerc

photoDurant mon master à l’Université Lyon1, j’étudie les stratégies de reproduction d’une population de marmottes alpines (Marmota marmota) située dans la réserve naturelle de la Grande Sassière (Alpes françaises). Mon objectif est de comprendre quelles sont les stratégies de reproduction dans la population et leur impact sur la valeur sélective des mères. Chez un éleveur coopératif tel que la marmotte alpine vivant dans un environnement montagneux imprévisible et variable, nous nous attendons à l’évolution de stratégies telles que la stratégie “coin-flipping’, qui consiste à augmenter la variance annuelle d’un phénotype tel que la taille des marmottons pour maximiser la valeur sélective sur le long terme. Mon objectif est de comprendre quelles sont les stratégies de reproduction présentes dans la population et leur impact sur la valeur sélective des mères. En savoir plus