Le Projet Marmotte Alpine

Bienvenue au sein du Projet Marmotte Alpine

Cycle de Vie

Cycle annuel

cycle de vie

Les marmottes alpines sortent d’hibernation au début du mois d’avril. Leur territoire est généralement encore en grande partie recouvert par la neige. Au cours des premiers jours suivant leur sortie, il est fréquent de les voir lécher la neige et rester de longs moments immobiles. Cette phase d’inaction peut correspondre à la reprise complète de leurs activités physiologiques normales. Par la suite, les marmottes passent la grande majorité de leur temps à courir entre les différentes parties déneigées de leur territoire à la recherche de nourriture.

hibernation1
hibernation2
hibernation3

Le commencement de la période d’activité est marqué par une activité sociale intense: défense du territoire et interactions agonistiques avec les subordonnés du groupe familial et extérieurs au groupe pour les individus dominants, accouplement, gestation et mise-bas pour les individus dominants, jeux et interactions entre les subordonnés de un à deux ans, dispersion pour les subordonnés âgés de deux ans et plus. Cette activité sociale intense est couplée à de longues périodes d’affouragement.
Le début de l’été est marqué par un événement important puisqu’après 30 jours de gestation et 40 jours dans le terrier, les marmottons sevrés émergent pour la première fois hors du terrier. Le rythme d’activité journalier devient clairement bimodal: les marmottes étant actives essentiellement en début et en fin de journée, le milieu de journée étant marqué par une longue période de repos à l’intérieur du terrier (Perrin 1993, Perrin et al. 1993). La recherche de nourriture reste l’activité prépondérante.
Au début de l’automne, le temps alloué à la recherche de nourriture diminue progressivement, les marmottes passant l’essentiel de leur temps à se reposer et à surveiller leur territoire. Elles entrent en hibernation courant octobre.

Cycle de vie

L’accouplement a lieu dans les 15 jours suivant la sortie d’hibernation, soit aux environs de la mi-avril, durant la courte période de 24h durant laquelle la femelle est fertile (Müller-Using 1957). Il a généralement lieu dans un terrier, mais peut parfois avoir lieu à l’extérieur.

La gestation dure de 33 à 35 jours (Psenner 1957). La parturition a lieu dans le terrier de mise-bas. Quelques jours avant la mise-bas, la femelle ne tolère plus aucun des individus du groupe familial aux alentours de ce terrier (Zelenka 1965, Wieser 1983).

This slideshow requires JavaScript.

Les petits sont nidicoles. Ils naissent donc nus et aveugles et pèsent environ 30g. Ils dépendent donc totalement de la chaleur de leur mère qui ne les quitte au début, prenant soin de les recouvrir de foin lors de ses absences que pour de courtes périodes au cours desquelles elle s’alimente. Dès le deuxième jour, ils font entendre de faibles cris, dont la fréquence et l’intensité augmentent progressivement. Au  cinquième jour, un léger duvet sombre recouvre la peau. A dix jours, les petits pèsent environ 90g. A partir du quinzième jour, les marmottons sont capables d’assurer leur thermorégulation. La femelle ne se couche plus systématiquement avec eux.  Aux environs du vingt-cinquième jour, les incisives percent et les yeux s’ouvrent. Les jeunes pèsent alors plus de 200g.

emergence3
emergence1
emergence2

Vers le quarantième jour, soit entre la fin du mois de juin et la mi-juillet, les jeunes sortent pour la première fois du terrier. Ils pèsent alors entre 300 et 350g. Dès leur sortie, les jeunes se nourrissent progressivement de plantes.

La maturité sexuelle est acquise à deux ans. Dès lors les jeunes individus commencent à disperser à la recherche d’une position de dominant qui les autorisera à se reproduire. Néanmoins, la taille adulte n’est atteinte qu’à l’âge de trois ans.

La marmotte alpine semble pouvoir vivre plus de 15 ans in natura.

Bibliographie

Perrin C (1993) Organisation socio-spatiale et distribution des activités chez la Marmotte Alpine (Marmota marmota Linné 1758). Thèse de doctorat, Université Denis Diderot, Paris. pdf

Perrin C, Allainé D, Le Berre M (1993) Socio-spatial organization and activity distribution of the Alpine Marmot Marmota marmota: Preliminary results. Ethology 93, 21-30.