Le Projet Marmotte Alpine

Bienvenue au sein du Projet Marmotte Alpine

Vérane Berger

espace

Post-doctoral position – Université de Turku (Finlande)

courriel: verber@utu.fi

University of Turku
Department of Biology
Natura
Vesilinnantie 5
20014 University of Turku
FINLAND

Projet de postdoc

Mes recherches visent à comprendre l’influence des factors biotiques et abiotiques sur la sénescence et les conséquences sur les stratégies d’histoire de vie. La sénescence est un processus hautement complexe qui varie entre espèces, populations, individus et traits et des recherches sont nécessaires pour identifier les facteurs et comprendre comment ils modulent les patrons de sénescence. Est-ce qu’un individu qui bénéficie de beaucoup d’aide dans sa vie va vieillir moins tôt et moins vite ?  Je conduis mes recherches à l’université de Turku et je tente de répondre à ces questions grâce à des suivis à long-terme exceptionnels d’une population d’éléphants d’Asie et de la population finlandaise.

Projet de thèse

Quels sont les facteurs qui peuvent retarder ou accélérer la sénescence? Les chercheurs tentent d’y apporter des réponses à différents niveaux moléculaires, cellulaires et également au niveaux des traits d’histoire de vie. Il est établi que différents facteurs ont un impact significatif sur les patrons de sénescence tels que le continuum lent-rapide, la sélection sexuelle, ou encore la disponibilité en ressources. De façon surprenante, peu d’intérêt a été porté sur l’influence de la socialité sur les patrons de sénescence. L’objet de cette thèse est de combler cette lacune et d’étudier l’influence de la socialité sur la sénescence grâce à un suivi exceptionnel d’une population de marmottes alpines (Marmota Marmota), mammifère hautement social et longévif. En effet, cette espèce est organisée en groupes familiaux, composés d’un couple dominant reproducteur socialement monogame despotique, et de subordonnés des deux sexes. La marmotte alpine pratique l’élevage coopératif. En effet, les subordonnés mâles participent à l’élevage des jeunes, ils sont aussi appelés helpers. Nous avons mis en évidence une sénescence de la taille de portée à partir de 10 ans et du succès reproducteur vers 8 ans chez les femelles dominantes et une sénescence de survie à partir de 6 ans chez les dominants mâles et femelles. Nous avons montré que le nombre de helpers durant l’année de naissance et durant la vie adulte étaient indépendants et augmentaient additivement le succès reproducteur sur toute la vie et la longévité des femelles dominantes. Nous avons apporté la preuve que les helpers présents l’année de naissance avaient une influence sexe-spécifique sur les patrons de sénescence de survie des dominants. En effet, les mâles nés avec des helpers  vieillissaient plus vite et plus tôt que ceux nés sans helpers. Les femelles ayant bénéficié de helpers l’année de naissance présentaient une sénescence tardive et moins intense que celles sans helpers. Également, les helpers présents durant la vie adulte retardait la sénescence des dominants des deux sexes et diminuaient son intensité. Les coûts et bénéfices liés à l’élevage coopératif  expliquent en partie la variabilité de la sénescence de survie chez la marmotte alpine. Pour finir, nous nous sommes placés à l’échelle interspécifique et nous avons montré que la socialité chez les mammifères retardait l’âge de début de sénescence.

Thèse

Berger V. (2015) Sénescence et socialité: l’exemple de la marmotte alpine (Marmota marmota). Thèse de doctorat. Université Claude Bernard Lyon 1, Lyon. pdf

Financements

Bourse de thèse UCB (2012 – 2015)

EU Horizon2020 ERC-2014-CoG 648766 / Virpi Lummaa

Publications

Tidière M., Gaillard JM., Berger V., Muller DW., Bingaman Lackey L., Gimenez O., Clauss M., Lemaître JF. (2016) Comparative analyses of longevity and senescence reveal variable survival benefits of living in zoos across mammals. Scientific reports, 6:36361.

Berger V., Lemaître JF., Dupont P., Allainé D., Gaillard JM. and Cohas A. (2016) Age-specific survival in the socially monogamous alpine marmot (Marmota marmota): evidence of senescence. Journal of Mammalogy, 97:992–1000. pdf

Gaillard JM., Berger V., Clauss M., Duncan P., Muller D., Tidière M. & Lemaître JF. (2015) Does tooth wear allow predicting aging: a comparative study across large herbivores. Experimental Gerontology, 71:48–55.

Gaillard JM., Lemaître JF., Berger V., Bonenfant C., Devillard S., Douhard M., Gamelon M., Plard F. & Lebreton JD. (2016) Axes of variation in life histories. In Encyclopedia of Evolutionary Biology, RM Kliman (Ed.). Elsevier, 312-323.

Berger V., Lemaître JF., Allainé D., Gaillard JM. & Cohas A. (2015) Early and adult social environments have independent effects on individual fitness in a social vertebrate. Proceedings of Royal Society B, 282:20151167. pdf

Berger V., Lemaître JF., Gaillard JM. & Cohas A. (2015) How do animals optimize the size-number trade-off when aging? Insights from reproductive senescence patterns in marmots. Ecology, 96:46-53. pdf

Lemaître JF., Berger V., Bonenfant C., Douhard M., Gamelon M., Plard F., Gaillard JM. (2015) Early-late life trade-offs and the evolution of ageing in the wild. Proceedings of Royal Society B, 282:20150209.

Conférences

Berger V. (2015) Senescence and sociality in the Alpine marmots. European workshop on Alpine marmot. Gran Paradiso National Park. Valsavarenche, Italie, 17-18 October. Communication orale.

Berger V., Lemaître JF., Gaillard JM. & Cohas A. (2014) How do animals optimize the size–number trade-off when aging? Insights from reproductive senescence patterns in marmots. British Ecological Society à Lille, 9-12 Décembre. Communication orale.

Berger V., Bonenfant C., Douhard M., Gaillard JM. & Plard F. (2013) Body mass trajectory of two roe deer (Capreolus capreolus) populations: the effect of sex. French Society for Animal Behavior Study. Dijon, 19-21 Novembre. Communication orale.

Séminaires

Berger V. (2016) Senescence and sociality in the Alpine marmot. Université de Turku, FINLANDE, 15 Novembre.

Advertisements